Aujourd’hui, le Parlement Européen a adopté de nouvelles lois assurant aux Européens qui achètent ou s’abonnent à des contenus via des services en ligne d’être en mesure d’y accéder même lorsqu’ils voyagent dans d’autres pays européens. Les fournisseurs de services comme Netflix et Spotify seront désormais obligés de permettre la portabilité transfrontalière de leurs services pour leurs abonnés qui voyagent dans l’Union Européenne.

Ceci doit être le premier des nombreux pas vers l’abolition des frontières digitales en Europe, et non le dernier, demandent aujourd’hui plusieurs groupes d’intérêt dans une lettre ouverte aux institutions de l’UE.

La lettre est signée par des représentants de minorités linguistiques, des étudiants, des start-ups, des fédéralistes européens, ainsi que par les coprésidents de deux intergroupes en liaison au Parlement Européen : Josep-Maria Terricabras, coprésident de l’Intergroupe Minorités Traditionnelles, Communautés et Langues Nationales, et moi-même, coprésidente de l’Intergroupe Stratégie Numérique.

La lettre stipule que :

Le géoblocage est de la discrimination. Il sape le développement d’un espace public européen commun. Tweet this!

Le géoblocage exclut le public de la majeure partie de la diversité culturelle européenne et enferme les artistes au sein de leurs propres frontières nationales. Il est particulièrement insupportable pour les locuteurs de langues minoritaires, et affectent les travailleurs expatriés, les étudiants en échange universitaire, ceux qui souhaitent apprendre une langue étrangère, les startups et tant d’autres.

Les mesures aujourd’hui prévues sont loin de reléguer au passé le message d’erreur « Ce contenu n’est pas disponible dans votre pays » là où les Européens le rencontrent le plus : en accédant à des vidéos en ligne.

Abolir les frontières physiques entre les états membres a toujours été un objectif premier de l’Union Européenne. Sur internet, il y a encore moins de justifications à la création artificielle de barrières géographiques. Nous devons mener à bien l’abolition du géoblocage dans l’UE afin de faire avancer le projet Européen et achever le Marché unique du numérique.

Signataires:

Dans les limites permises par la loi, l'auteur a levé tout droit d'auteur et droits voisins sur ce travail.

My name is Julia, I'm the Pirate in the European Parliament.

I'm fighting to make copyright in the EU unified, progressive and fit for the future. Will you join me?

One comment

  1. 1

    Françaises et français de l’étranger, si vous souhaitez voter pirate par correspondance, nous vous suggérons de télécharger le bulletin correspondant :
    https://discourse.partipirate.org/t/bulletins-francais-de-l-etranger-a-telecharger/2865/1