i-dont-often-do-net-neutrality-finalLundi, la consultation des autorités de régulation des opérateurs télécoms sur la neutralité du net se termine.
L’issue de cette consultation décidera si les pratiques suivantes (entre autres) seront autorisées :

  1. Des routes meilleures et plus rapides pour les entreprises qui ont les poches bien garnies (« les services spécialisés »)
  2. L’étranglement des services « indésirables » (“gestion du trafic”)
  3. Les fournisseurs sélectionnent et choisissent quels services sont exemptés du décompte de données (« zero rating »)

Les opérateurs télécoms ne reculent devant rien pour pousser leur agenda. Ils ont même publié un “Manifeste de la 5G” qui ne peut être décrit que comme du chantage : Ils menacent de ne pas investir dans les réseaux 5G sauf si les règles applicables en matière de neutralité du net sont affaiblies.

Plutôt que de refuser ce chantage, le Commissaire Günther Oettinger fait l’éloge du manifeste comme étant un « support vital de l’industrie pour le plan 5G de l’Union Européenne”.

Le lien entre la neutralité du net et l’investissement dans les réseaux est en effet aux antipodes. Des services premium avec une priorité sur la bande passante et des vitesses réduites pour les autres ne mèneront pas à une amélioration de l’infrastructure – un accès égal y mènera. La neutralité du net incite à investir dans des connections plus rapides en empêchant les opérateurs télécoms de faire de l’argent du manque de bande passante.

Vous pouvez aider à empêcher une erreur historique.
La consultation publique n’est pas seulement un outil pour les lobbys des télécoms, elle nous est aussi ouverte à tous !
Plus il y aura de participants et plus notre voix pour un internet juste et libre sera forte et entendue.
Vous avez jusqu’à lundi pour cela allez sur savetheinternet.eu et envoyez un message aux régulateurs des télécoms: Ne neutralisez pas la neutralité du net !

Ne neutralisez pas la #NetNeutrality ! Tweet this!

Pour reprendre les mots d’experts comme Tim Berners-Lee et Barbara von Schewick : « Nous avons [seulement] quelques jours pour sauver l’internet ouvert en Europe. »

Envoyer un message aux régulateurs des télécoms maintenant !

Dans les limites permises par la loi, l'auteur a levé tout droit d'auteur et droits voisins sur ce travail.

My name is Julia, I'm the Pirate in the European Parliament.

I'm fighting to make copyright in the EU unified, progressive and fit for the future. Will you join me?

Comments closed.